Partage
Facebook Twitter LinkedIn

Naturalisation des travailleurs étrangers « en première ligne » : et les autres ?

jeudi 16 septembre 2021 - ◷ < 1 min

Si l’UNSA se réjouit de l’allègement de la procédure d’acquisition de la nationalité française pour les professionnels de santé, agents de sécurité ou d’entretien, caissiers ou aides à domicile étrangers mobilisés lors de la crise sanitaire, elle s’interroge sur la diminution de 20% du nombre de naturalisations entre 2019 et 2020.

En effet, si les travailleuses et travailleurs des professions dites en première ligne ont été largement éprouvés durant la crise sanitaire, d’autres se sont retrouvés en grande difficulté suite à la fermeture d’entreprises durant de longs mois, notamment dans le tourisme et la restauration.

Pendant cette période ces travailleurs étrangers ont également participé à l’effort collectif, et ont permis d’assurer l’activité économique. Ils devraient également voir leur situation examinée.

Les chiffres annoncés par la ministre déléguée à la Citoyenneté au ministère de l’intérieur permettent aussi de mesurer concrètement l’impact de l’immigration en France : 61.371 personnes ont acquis la nationalité française en 2020, cela représente… 0,09% de la population totale.

Bien loin des fantasmes de certains !